La Parisienne est le supplément féminin du Parisien et d’Aujourd’hui en France (groupe Amaury), tous les 1ers samedis du mois, diffusant à 563.000 exemplaires. Décoration, voyages, culture, mode, beauté, bijoux, bien-être, art de vivre, portraits, autant de rubriques destinées aux femmes dynamiques, modernes et bien dans leur temps !

Le 05 mars 2011, La Parisienne publie dans le cadre d’un reportage sur La journée de la femme ( dossier intitulé “30 propositions pour changer la vie des femmes, le nouveau manifeste des femmes en 2011″), une photographie de Marie-Laure de Villepin réalisée par Mario Fourmy. Cette photographie est signée D.R donc gratuite pour le journal.

Après de longs mois de négociations menées par maître Julie FABRE, du cabinet  BMH avocats (www.bmhavocats.com), la Parisienne publie dans le numéro de juin 2012, page 14, un erratum.  Le 7 juin, l’auteur de la photographie reçoit un chèque de La Parisienne de 3652 € en dédommagement du non-respect de sa signature.

L’association PAJ est heureuse de faire part du résultat positif de cette épreuve de force que certains qualifieront « de principe » puisqu’au dédommagement perçu par le photographe il convient de soustraire les 1788 € de frais d’avocat qu’il a encouru.

Mais le bénéfice de cette action va bien au delà, car c’est le principe du respect de la signature de l’auteur qui a prévalu.

Et si l’on considère que La Parisienne a eu au moins autant de frais légaux que le photographe, le droit de reproduction de son œuvre, qui aurait coûté 200 € au goupe Amaury, signature respectée, lui aura finalement coûté 5450 €.

A LUTTA CONTINUA

Thierry Secrétan

Secrétaire général

PAJ

Compléments d’information sur la parution de mars 2011 de la Parisienne et les autres “D.R” via le site de la Grenouille de Daniel Castets:http://passionplus.free.fr/page4/page59/page62/page62.html