Des photos venues d’ailleurs pour illustrer la Côte d’or: des photo-reporters crient au scandale

Une photo qui suscite la colère d’une association de photo-reporters… Cette photo vous l’avez peut-être déjà vue: elle figure à la une du guide “La Côte d’Or J’Adore” du Comité Départemental du Tourisme en partenariat avec “Le Bien Public”.

 

On y voit une jeune femme assise près d’un étang, les pieds dans l’eau, tenant une ombrelle.

Les membres de l’association PAJ “photographes auteurs journalistes” se sont rendus compte que ce cliché provient d’une banque de données sur internet. Alors qu’un photographe local aurait pu faire la même chose mais évidemment pour plus cher.
Ce guide “La Côte-d’Or J’adore” est imprimé, réalisé par le Bien Public pour le compte du Comité Départemental du Tourisme qui n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. Franck Mauerhan rédacteur en chef adjoint au JOURNAL, lui ne comprend pas cette polémique. D’autant que ce genre de photo n’est utilisé que ponctuellement pour certains suppléments publicitaires et que par ailleurs le journal fait travailler des photographes.

Selon l’association PAJ ce genre de photos pullulent depuis 5 ans du fait de l’apparition de ces banques de données sur internet… Elle a déjà dénoncé l’utilisation d’une photo de vignes californiennes pour vanter le vignoble Picard ou bien encore des clichés d’Afrique du Sud pour faire la promotion des côtes bretonnes dans le métro de Londres.” Présentation du sujet sur le site de Radio France Bleu Bourgogne.

Le 26 juin, dans le journal de 08h20, Pierre Gleizes, membre de PAJ, a été interviewé par Thomas Nougaillon de RFB Bourgogne, car il est à l’origine de la découverte de cette campagne utilisant l’image du microstock tchèque.